Les travaux en bordure de la ZA des Iscles Noves/Châteaurenard. Section vieux moulin amont du pont Samuel (RD et RG).

Cette section du grand Anguillon lors de son remaniement en 1974 comportait des berges/digues hautes protégeant la ZA qui commençait à se développer, la piste de servitude était inexistante ou inopérante, la végétation s’était au fil des ans dangereusement  développée. Il était urgent de permettre un passage et cela supposait un déboisement sélectif pour sa création. La raison finit par s’imposer avec l’administration (ex DDA), comme le montrent les diapos. Aujourd’hui  la loi GEMAPI avec TDPA  permettront de remanier et compléter ces travaux aux enjeux importants.

 

 

Les travaux en bordure de la ZA des Iscles Noves/châteaurenard. Section pont Samuel barrage Deleuze (RD et RG) le long du chemin des pêcheurs.

Voir la localisation sur la carte.

Enjeux semblables : linéaire de 2 kilomètres, remaniement total, reprofilage, risberme RG, enrochements, réfection des fillioles voisines, pour un coût dépassant le million d’euros. Le choix des enrochements, le suivi des travaux demandèrent à l’ancien président fermeté et présence constante, l’entreprise sélectionnée s’acquitta parfaitement de cette mission ardue en tous points. La coopération avec le syndicat des arrosants de Châteaurenard et les services techniques de la ville jouèrent également un rôle essentiel dans cette opération. Les diapositives illustrent les différents moments de ces travaux.

 

Après 2016, un période d’incertitude s’installe : le transfert de compétences, la loi GEMAPI, la perspective d’une métropolisation laissent à penser que le syndicat va disparaître. Seuls les travaux d’entretiens des berges : les  faucardages, la sécurisation des effondrements ponctuels de la piste pour le passage des engins,  l’enlèvement des embâcles et des arbres qui chutent dans l’ouvrage sont privilégiés, le syndicat reste un interlocuteur pour les organisations qui gèrent les lignes électriques, les pipes… Aujourd’hui la coopération avec TDPA pour l’application de la loi GEMAPI se précise, le classement de l’ouvrage (petit Anguillon à partir de la RD29 jusqu’à sa confluence avec l’ouvrage, et du grand Anguillon) en cours d’eau demandent une modification importante des statuts, nous essayerons de contenir le montant des redevances qui depuis plusieurs années sont stables.

Hommage à l’ancien président Claude BRUGUIER pour toutes ses initiatives approuvées par son conseil d’administration, amoureux de l’ouvrage, tenace et compétent et surtout pragmatique et économe.